Vous êtes ici : Accueil Comptes-rendus Activités en 2016 Sortie au Trou de l’Eglise (28/12/2016)

Sortie au Trou de l’Eglise (28/12/2016)

Une dizaine de jours avant cette sortie, je faisais mon initiation en techniques de cordes à la tour du Roton.  Rien de bien méchant ni très sportif puisque j’apprenais surtout le matériel et la façon de l’utiliser.  Le dimanche suivant ce fut une première descente sous terre avec l’exploration de la grotte-école de Lustin, le Trou d’Haquin.  Moment rare où la fille à la langue habituellement bien pendue ne dit plus un mot.  Il faut savoir qu’il y a à peine un mois, la spéléo représentait pour moi le comble de l’horreur, du moins dans mon imaginaire.  Peur du vide, peur des espaces confinés…. Mais j’ai décidé d’affronter mes peurs et bien m’en a pris ! Car malgré un stress plus que palpable (hum…) lors du passage de la boîte aux lettres, cette découverte du monde souterrain fut un vrai succès grâce à la patience de mon accompagnateur, et lors de ma sortie je ne pensais qu’à y retourner bien vite.

Ce fut chose faite ce 28 décembre. En compagnie de mon guide, nous arrivons à Mont vers 11 heures, sous le brouillard et avec une température extérieure de 0°.  Bien vite je découvre l’entrée du Trou de l’Eglise et son échelle métallique, entrée en matière un peu stressante pour moi mais finalement ça va. Arrivée au passage de la mort et après avoir visualisé la chose du haut, j’opte pour le shunt, une étroiture sur quelques mètres franchie sans soucis. Nous accédons ensuite à la grande galerie via le passage Yves Grolaux jonché de blocs.  Depuis le début, je trouve que cette cavité est moins facile que le Trou d’Haquin, mais aussi beaucoup plus belle car plus « sauvage » et aussi plus ludique à parcourir.  Cependant, compte tenu de mes appréhensions passées, je préfère rester prudente et je décline l’invitation de Vincent à explorer la salle Tony ;-). N’étant pas équipés, nous avons choisi le passage inférieur pour accéder à la cathédrale et ses draperies monumentales.  Comme à mon habitude je vois toute une faune imaginaire dans la roche et les concrétions, c’est pour moi un des plaisirs de la spéléo ;-).  Nous terminons la boucle par l’ascension des cascades, avec la désagréable surprise d’une eau nauséabonde, clairement il s’agit d’eaux d’égout, beurk, dommage car c’est pour moi une escalade que j’apprécie énormément.  Du moins jusqu’à un passage beaucoup moins rigolo, auquel j’ai attribué le nom de « caillou casse-couilles ».  Grimper ce rocher fut une vraie expédition et me prit un certain temps, et je n’y suis parvenue qu’avec l’aide de mon guide… jurons, cris et noms d’oiseaux à la clé.  En découvrant des spits dans la roche, on se dit que ce serait sans doute plus facile pour moi d’y aller en cordes… Mais pour l’heure nous voici déjà à repasser le shunt permettant d’éviter le pas de la mort et à remonter l’échelle nous menant à l’air libre….  Brrrr, qu’il fait froid dehors après la douceur de la grotte ;-)

TPST : 2:30

Nadine

 

Photos

Vous êtes ici : Accueil Comptes-rendus Activités en 2016 Sortie au Trou de l’Eglise (28/12/2016)