Activités en 2018
Vous êtes ici : Accueil Comptes-rendus Activités en 2018

Activités en 2018

Week-End à Barchon

 Samedi

Présents : Pierre, Jc, Antoine G, Bénédicte et Laurent.

Déjà sur place depuis vendredi soir, Pierre, Antoine et moi-même décidons de commencer les parcours avant qu’il y ai trop d’affluence.

Le petit déjeuner pris, nous commençons par le parcours B afin de foncer sur les pendules de la tour d’aération avant qu’il n’y ai trop de monde.

Premier obstacle, l’étroiture de la meurtrière sous les tonneaux de la via est impossible à passer pour Antoine malgré qu’il y passait sans soucis l’année passée, pendant qu’il fait le tour je m’y engage suivi de Pierre et nous nous rejoignons pour la suite sans autres difficultés.

Arrivés à la tour je montre à Antoine comment utiliser la pantin. Pierre nous attends pendant que nous faisons le tour aérien de la tour et il nous rejoint en passant par le shunt.

Midi approche et nous retournons aux tentes pour profiter un peu du soleil en mangeant un bout pendant que nous faisons sécher nos combis. Nous croisons en chemin Bénédicte et Laurent qui partiront de leur côté. Nous faisons un peu connaissance avec deux membres des suspendus qui campent juste à côté.

Nous reprenons en constatant qu’il y a déjà un peu plus de monde de présent sur le site et nous nous engageons sur le parcours C. Nous sommes suivis par des Anglais originaires de Bristol et je fais le traducteur pour leur filer un coup de main dans les passages compliqués. Le ramping est particulièrement long et nous constatons que la friction contre le béton a eu raison de ma poche de poitrine et de celle d’Antoine.

Une des anglaises se retrouve coincée à une étroiture et Pierre fait demi-tour avec Antoine pour l’aider à s’en sortir pendant que je les attends, déjà trop loin pour faire demi-tour moi-même. Antoine décide de shunter là et de sortir du parcours avec l’anglaise pendant que je continue avec Pierre. Nous revenons dans le couloir principal du fort pour rejoindre Antoine qui nous attend dehors pour que nous finissions le C ensemble en reprenant au puits rond.

Le soir venu nous nous joignons aux suspendus au coin du feu pour souper. Nous sommes invités par le GIPS et d’autres spéléos un peu plus loin qui organisent une fête improvisée en encourageant avec force cris ceux qui se réceptionnent avec une rudesse parfois violente dans le filet d’arrivée de la grande tyro. Nous y retrouvons Laurent et Bénédicte qui profitent déjà de la bonne hospitalité de ces derniers.

 

Dimanche

Présents : Pierre, Jc, Antoine G.

 

Nous-nous réveillons après une courte nuit et commençons à replier nos tentes après le petit-déjeuner. Nous décidons de faire le parcours A mais c’était sans compter de gros ralentissement peu après les tonneaux. Nous constatons la difficulté qu’ont les personnes qui nous devancent à progresser avec des longes aux tailles inadaptées et la présence de novices complets qui n’arrange rien à la situation. Je décide de shunter le parcours mais Pierre et Antoine n’ont d’autre alternative que de continuer.

J’accompagne Pierre qui est motivé pour faire la grande Tyrolienne, je lui montre comment se sécuriser en montée d’échelle et je le rejoins en haut pour l’encadrer, remotivé j’ai envie de le suivre mais c’est Antoine, resté au pied de la tour, qui détient l’autre poulie speed, je descend en rappel et nous rejoignons Pierre.

Ils partiront faire le parcours fil d’Ariane pendant que je me déséquipe et les attends à la voiture.

Midi approche déjà et nous mangeons avec appétit en compagnie d’autres suspendus avant de plier bagage et de prendre la route du retour.

Abîme de Lesve (14/04/18)

Présents : Daniel, Bénédicte, Pascale, Jc, Damian, Gillian , Antoine P.

 

Pendant que Bénédicte et Daniel partent équiper le parcours classique, nous restons en surface pendant que Pascale fait un petit rappel sur les techniques de corde.

Une fois Bénédicte et Daniel de retour, nous y retournons tous ensemble pour encadrer les derniers arrivés au club : Damian et Gillian.

Pas de difficulté particulière, nos nouveaux font preuve d’enthousiasme et il est bien vite temps de remonter.

Je suis motivé pour déséquiper et c’est une grande première que de laisser sa gourde au fond pour vouloir ré-équiper au moins un amarrage selon Pascale.

Nous terminerons cette sortie en comité restreint à un désormais traditionnel Piwi qui sera relativement bondé pour un samedi soir.

Barchon (21/04/2018)

Compte-rendu bien dense, probablement trop (vu la taille de l'évènement) pour paraitre dans le Sous-terre ;)

On est venu, on a vu et on a vaincu une nouvelle fois le Fort de Barchon.

Lire la suite...

Roton (16/03/2018)

Présents : Daniel, Pascale, JC, Antoine (Ghess)

Formation BFPSS (10-11/03/2018)

En ce lendemain d’AG, Bénédicte et moi avons assisté à la formation BFPSS organisée à la Maison de la Spéléologie. La formation était donnée par Marc. Le docteur Maurice Anckaert était également présent pour répondre à nos interrogations, apporter son expertise et raconter quelques anecdotes. Les autres participants à la formation provenaient du SCSC (Greg, Julie, Audrey, Léon, Frédéric, Jean-Luc, Carmen), du GSCT (Yves, Thomas) et du SCAP (Joël). Nous étions donc 12 au total.

Cette formation est équivalente au BEPS de la Croix-Rouge (il s’agit des mêmes modules) mais c’est plus sympa de faire ça entre spéléos et de connaître certaines spécificités liées à notre milieu. C’est assez enrichissant, on apprend pas mal de choses. Il s'agit également d'un pré-requis pour les formations d'encadrants ou elle peut être une première approche pour rejoindre le Speleo-Secours. Si vous ne connaissez pas encore le numéro du Spéléo-Secours par coeur, c'est également un bon moyen pour le mémoriser car il était affiché sur tous les slides de présentation.

Le samedi, nous avons pu mettre en pratique la PLS, la manoeuvre de Heimlich et la réanimation cardio-pulmonaire sur un mannequin docile, très souple et qui ne bronche pas trop quand on lui explose les côtes. Le dimanche, il y avait un peu plus de mises en scène avec maquillage. 

A la fin de la formation, nous avons reçu beaucoup de lectures, un diplôme et une carte. La validité d’un tel brevet est de 5 ans. Parfois certaines techniques ou attitudes à adopter évoluent et c’est bien de se remémorer certains gestes pour savoir comment agir le jour où ce serait nécessaire.

Bref, très chouette et je recommande à tout le monde.

Roton (16/02/2018)

Présents : Daniel, Pascale, Béné, Toni

Suivez-nous sur Facebook

Vous êtes ici : Accueil Comptes-rendus Activités en 2018